ET JULIETTE
Solo chorégraphique à partir de 5 ans
Création 2016

Poème visuel adapté aux enfants, Et Juliette est issu d’une rencontre entre 5 artistes : Marion Lévy, chorégraphe, Olivier Modol, créateur lumières, Piers Faccini, musicien, Joachim Olaya, vidéaste et Mariette Navarro auteure. Au plateau, Marion Lévy explore le personnage shakespearien de Juliette, qui, avec Roméo en filigrane, questionne les thèmes de la filiation et de la transmission. La lumière et l’ombre sont les  fils conducteurs du lien intime entre Juliette et sa famille, entre Juliette et Roméo, entre Juliette et Juliette. Une double émancipation est alors à l'œuvre : celle de l'héroïne, qui prend peu à peu son envol et celle des plus petits qui vivent leur premier amour avec le spectacle vivant.

« Avec l'expérience du spectacle Dans le ventre du loup, je me suis rendu compte que les enfants peuvent recevoir beaucoup plus que ce que nous pouvons imaginer. Ils ont une intelligence émotionnelle extrême. Ils ont des passions. Ils sentent l'amour, la paix, la guerre. Le personnage de Juliette est un des plus emblématiques de Shakespeare. C’est un personnage qui évolue sans cesse».

Marion Lévy développe le personnage de Juliette dans son intimité, dans sa chambre, en proie à sa passion, à ses choix et à son désir d’évasion. Nous découvrons Juliette de sa naissance à son adolescence.

Du changement de son corps à la découverte de nouvelles sensations, du questionnement à l’emballement et à la liberté d’aimer.

La chorégraphie s’inspire des différents états du personnage et l’on passe d’une danse tout en retenue à une danse joyeuse et amoureuse. Ainsi, nous suivons le personnage comme si nous étions dans sa tête, dans des allers retours entre sa vie réelle et sa vie imaginaire. La vie imaginaire étant tout ce qui se passe sur l’écran. Nous passons donc d’un espace concret (la chambre) à un espace virtuel (l’écran). Nous tissons son arbre généalogique et nous évoquons par le corps et l’image les différents liens que Juliette entretient avec son entourage. Le lien à ses parents, à Roméo…

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Marion Lévy
Création lumières : Olivier Modol
Texte : Mariette Navarro
Collaboration artistique et création vidéo : Joachim Olaya
Création musicale : Piers Faccini
Costumes : Hanna Sjödin
Collaboration musicale : Léo Nivot
Administration : Frédéric Cauchetier/La Boîte à Fred

Contact diffusion pour le spectacle Et Juliette : Martine Combréas
tel: 06 83 70 45 52
mail: noireclats@wanadoo.fr

ACCUEIL ET DIFFUSION

Centre Culturel Pablo Picasso Homécourt / Scène Conventionnée Jeune public - Fontenay sous bois / Espace Gérard Philippe - Ville de Cannes - Théâtre de Grasse / Scène Conventionnée Danse et Cirque Biennale de la Danse, Lyon - Les Scènes du Jura - Scène Nationale Lons-le-Saunier - Théâtre de Villeneuve les Maguelone / Scène Conventionnée Jeune public - Les Scènes du Jura - Scène Nationale Dôle - Bonlieu, Scène Nationale d'Annecy - Le Théâtre, Scène Nationale de Narbonne - Le Trident, Scène Nationale de Cherbourg - CDC Le Cuvier Bordeaux - Théâtre de Villiers-le-Bel - Ville de Cournon d'Auvergne - Festival Puy-de-Mômes - Le Dôme, Scène Conventionnée d'Albertville – La Mac de Créteil

Production: Didascalie

Création à Homécourt dans le cadre de la Biennale de danse en Lorraine.

Soutiens : Centre Culturel Pablo Picasso-Homécourt, Scènes du Jura / Scène Nationale, Théâtre Paris-Villette, La Ménagerie de verre dans le cadre des Studios Lab.

Remerciements particuliers à Martine Combréas et son équipe.

PHOTOS & VIDÉOS

DANS LA PRESSE

_MG_9907
Marion-Levy-2-thumb-500x270-58823
Marion Lévy, danse avec Juliette
Par Armelle Héliot le 31 décembre 2015
.

C’est l’un des plus jolis spectacles que nous ayons vus ces derniers temps. Il s’adresse aux enfants, mais les adultes y trouveront une perfection séduisante et émouvante. 

« Juliette ! Juliette ! ». Dans la salle, après les applaudissements, les enfants se sont levés et réclament Juliette ! Elle vient de danser quarante minutes devant eux, dans une petite robe estivale. Sur un paravent à trois volets, ils ont vu des ombres passer, danser. L’ombre de Juliette. Sur cet écran, ils ont vu un film. On y voit Juliette danser dans la nature et soudain quitter l’écran pour apparaître sur le plateau.

De la magie, de la grâce. C’est celle de Marion Lévy et de la compagnie Didascalie. Tout dans cette oeuvre brève présentée au Paris-Villette, théâtre dédié au jeune public, est d’une précision et d’une beauté qui touchent. Un texte de Mariette Navarro, inspiré de Roméo et Juliette. Une musique de Piers Faccini. Un travail éblouissant sur la lumière d’Olivier Modol, des vidéos de Joachim Olaya (les photos sont de lui). Une petite robe idéale pensée par Hanna Sjödin. Citons encore Léo Nivot, collaborateur pour la musique et Hervé Flatres pour la régie délicate. Tout ce monde là pour quarante minutes qui passent comme un souffle. 

Dans la salle, ce mercredi matin, des enfants. Beaucoup ont trois-quatre ans. D’autres sont un peu plus grands. Extraordinaire de voir combien ces enfants sont sensibles à ce qu’ils voient, même si, à la fin, l’un d’eux, d’une grosse voix de petit garçon dit : « Moi, non, j’ai pas aimé ! ». Il est bien seul ! Mais c’est merveilleux car il ne s’est pas ennuyé !

Marion Lévy est une artiste très intéressante. C’est elle qui a imaginé cette chorégraphie fluide, expressive et aérienne. Elle n’est pas très grande. Fine, avec une masse de cheveux bouclés dont elle joue mais sans excès. Le visage est lumineux. Elle joue, elle interprète, elle incarne, pieds nus sur le plateau de la petite salle, avec pour tout accessoire, le paravent et une chaise. C’est un travail très abouti et, répétons-le, d’une perfection frappante tant ici tout s’accorde harmonieusement et sans froideur.

Il reste une représentation à Paris et d’autres sont programmées dans les semaines qui viennent. Ne ratez pas ce spectacle. Il est pour les enfants; Mais aussi pour les plus exigeants des amateurs de danse, de théâtre, de vie.

Fermer le menu
Return to Top ▲Return to Top ▲